Réception de Moissac pour les U17M. Début de match assez timide des deux côtés, les défenses l’emportant sur l’attaque, et de la maladresse sur des tirs ouverts. Mais c’est Moissac qui va se réveiller en premier. Nos joueurs concèdent quelques paniers extérieurs et ont du mal sur le secteur intérieur. Résultat, ils rentrent aux vestiaires avec 13 points de retard.

Mais les garçons, poussés par leurs supporteurs, ne vont pas fléchir, au contraire. Simon Dos Reis et Manolo Cano prennent en charge le scoring pendant le troisième quart temps, et vont énormément pénétrer dans la raquette. Ça va se révéler payant, avec beaucoup de fautes provoquées.

Malgré une maladresse aux lancers francs, les cadets remontent petit à petit au score. Et de l’autre côté, la défense s’adapte et ne concède que très peu de paniers. Benjamin Baube va donner l’avantage aux siens sur un tir au buzzer longue distance !

Il reste 10 minutes à jouer et Millau mène d’un point ! Quelle tension pendant ce dernier quart temps. Les deux équipes se rendent coup pour coup. Simon prend le jeu à son compte et remonte le ballon à toute vitesse pour provoquer un maximum de fautes.

Le reste de l’équipe est solidaire en défense, mais le capitaine adverse marque 3 paniers à 3 points lors de ces dernières minutes. Dans la dernière minute, alors que les deux équipes sont à égalité, Millau encaisse encore un panier à 3 points. Mais ils arrivent à recoller au score avec un panier à 2 points. Il reste 4 secondes à jouer !

On envoie Moissac sur la ligne des lancers francs, 1 sur 2. Nous avons donc 2 points de retard et 2.2 secondes à jouer. Temps mort pour Millau, le coach décide d’un système pour un tir à 3 points. Les garçons exécutent le plan à merveille, ballon à Benjamin Baube, tir, et panier ! Incroyable, les garçons pensent avoir la victoire sur ce tir arraché dans les derniers instants. Mais les arbitres refusent le panier, car le tir serait parti après le buzzer. Dur et cruel pour les U17 qui ont tout donné pour revenir au score. On retiendra une belle force de caractère et un match fou jusqu’au bout !

Courage les garçons les efforts vont payer. Défaite 68 à 66.